Héros malgré lui, il est décedé…

Paul Voise était apparu le visage tuméfié dans les JT à deux jours du premier tour de la présidentielle 2002, et de la victoire de Jean-Marie Le Pen. Un fait divers qui avait nourri le sentiment d’insécurité.

Il n’avait jamais demandé à l’être, mais il était bel et bien devenu une figure médiatique. Le 18 avril 2002, dans les JT de 20 heures, les Français découvraient le visage tuméfié d’un vieil homme, effondré par l’incendie supposé criminel de sa maison. Trois jours plus tard, sur fond de sentiment d’insécurité, Jean-Marie Le Pen accédait au second tour de la présidentielle.

Ainsi, Paul Voise, renommé « Papy Voise » devint le symbole de cette montée des crimes et délits, et par extension de la victoire du FN. Il est aujourd’hui décédé à l’âge de 82 ans, rapporte le quotidien local, la République du centre.

Ce fait divers avait été très largement commenté et étudié pour expliquer ce sentiment d’insécurité et la montée de l’extrême droite.

Moins de trois ans plus tard, la justice avait prononcé un non-lieu contre l’agresseur supposé, arguant que les charges retenues étaient insuffisantes. La personnalité de Paul Voise avait également été l’objet de nombreuses questions.


Retrouvez cet article sur lexpress.fr

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce blog est dofollow !